Logo Aprapam
Logo Jenelek

Association pour la Promotion et la Responsabilisation des Acteurs de la Pêche Artisanale Maritime

La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture FAO 2020

La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture FAO 2020

lire la suite


Arrivée massive de bateaux chinois et turcs : menace sur les ressources et les communautés de pêche artisanale

lire la suite


Lettre ouverte à Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal

lire la suite


« Promesses » de licence de pêche industrielle : l’Etat prend-il ses responsabilités ?

lire la suite


Communiqué de presse

lire la suite


il y a 4 mois 813 Presse


Coalition nationale contre l’octroi de nouvelles Licences de Pêche industrielle

Attribution de licences de pêche : la Recherche scientifique se prononce sur l’état des ressources. Les principales espèces halieutiques exploitées au Sénégal sont menacées...

Logos participants

Coalition nationale contre l’octroi de nouvelles Licences de Pêche industrielle

Dakar, Le 08 Juin 2020

COMMUNIQUE DE PRESSE

Attribution de licences de pêche : la Recherche scientifique se prononce sur l’état de la ressource.

Les ressources en poisson sont menacées. 

C’est ce que nous acteurs vivons sur le terrain et avons toujours affirmé, malgré les dénégations de certains acteurs non informés.

Dans une correspondance n° 110 D-CRODT du 27 mai 2020 en réponse à la saisine officielle de la Coalition, par courrier GAIPES-S.G. AD/SDS/028/2020 du 11 mai 2020, pour un éclairage sur l’état de nos ressources halieutiques, les chercheurs du Centre de Recherches Océanographiques de Dakar-Thiaroye (CRODT) sont formels : les stocks de Yaboy tass (Sardinelle plate), de Yaboy meureug (Sardinelle ronde) et de Merlus (banana) sur lesquels la quasi-totalité des licences ont été données dernièrement et une pléthore d’autres bateaux chinois et turcs (14 bateaux sur le yaboy et 36 sur le merlu) en attente d’accès, sont surexploités.

En terme clair, IL N’EXISTE PAS UN RELIQUAT POUVANT JUSTIFIER L’OCTROI DE LICENCES SUR CES STOCKS DEJA MAL EN POINT.

Délivrer des licences de pêche sur ces ressources et vouloir continuer à en octroyer, c’est :

  •          favoriser l’effondrement des stocks de poisson et compromettre la pérennité de l’activité de pêche;
  •         remettre en cause les conventions et engagements du Sénégal en la matière au niveau international;
  •         violer la Constitution notamment en son article 25-1 sur la transparence et l’exploitation écologiquement durable des ressources naturelles ;
  •         ne pas appliquer le Code de la pêche tel que demandé par le Chef de l’Etat en Conseil des Ministres;
  •         porter atteinte à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations des générations actuelles et à venir.

LA RESPONSABILITE DU MINISTERE DES PECHES EST ENGAGEE.

En conséquence, nous demandons respectueusement de sortir ces bateaux de la pêcherie afin que l’avenir de la pêche (artisanale et industrielle), des femmes transformatrices, des mareyeuses, mareyeurs et des entreprises ne soit pas menacé.

Conseil National Interprofessionnel de la Pêche Artisanale au Sénégal (CONIPAS)

Groupement des Armateurs et des industriels de la pêche au Sénégal (GAIPES)

Réseau national des CLPA (RN CLPA)

Réseau des GIE Interprofessionnels des quais de pêche (GIEI)

Association pour la Promotion et la Responsabilisation des Acteurs de la Pêche Artisanale Maritime (APRAPAM)

GREENPEACE AFRICA

Coalition des Femmes transformatrices de produits halieutiques du Sénégal

Réseau des Femmes de la Pêche Artisanale du Sénégal (REFEPAS)

Syndicat National des Pêcheurs du Sénégal (SYNAPS)

Vous pouvez consulter la lettre de réponse du CRODT sur la situation des principales ressources halieutiques exploitées au sénégal : https://www.aprapam.org/storage/articles/June2020/qBBjVlcnbKwyssBPU6z4.pdf

 

 

Coalition nationale contre l’octroi de nouvelles Licences de Pêche industrielle-1
Coalition nationale contre l’octroi de nouvelles Licences de Pêche industrielle-2
Coalition nationale contre l’octroi de nouvelles Licences de Pêche industrielle-3